A l’occasion de la Semaine de la sécurité des patients (SSP) du 26 au 30 novembre 2018, la Clinique Saint-Pierre se mobilise à nouveau pour cette 8ème édition. Cette campagne a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des publics sur les enjeux de la sécurité des soins et de favoriser un dialogue entre usagers et professionnels de santé. Cette année, le projecteur est mis sur la prise en charge médicamenteuse, sa sécurisation et sa qualité.

La Semaine de sécurité des patients est l’occasion de diffuser les bonnes pratiques et les innovations organisationnelles auprès des usagers et des professionnels de santé, et de sensibiliser le public le plus large.

La clinique Saint-Pierre s’inscrit au cœur de ce dispositif. Plusieurs thèmes seront mis en valeur et feront l’objet d’ateliers dédiés le mardi 4 décembre dans le hall B de la clinique de 11h à 15h (programme en piece jointe).

Il est estimé (Enquête ENEIS 2009 « Événements indésirables graves liés aux soins en établissements de santé) que les événements indésirables graves (EIG) médicamenteux représentent un tiers du total des EIG associés aux soins. Plus de la moitié de ces EIG médicamenteux déclenchent une hospitalisation. Plus de la moitié d’entre eux, aussi, sont évitables. A titre d’exemple, on estime également que 20 à 30 % des chutes graves concernant les personnes âgées, soit plus de 10 000 par an, pourraient être attribuables à l’usage des benzodiazépines (« rapport sur la surveillance et la promotion du bon usage du médicament en France M. Begaud et Mme Costagliola, 2013 »).